L'Annuaire des meilleurs annuaires du web
  Les régions de France   Les pays d'Europe   Le guide des comparateurs de prix
  Les annuaires   Les moteurs de recherche   Plans et itinéraires   Numéros Utiles   Annonces gratuites   Lesannuaires sur Facebook
Rechercher dans le site
   
Le blog Lesannuaires
  2 SEPTEMBRE 2014 Lesannuaires



Dossiers

Les outils du webmaster

Le WEB 2.0

Cartes et itinéraires

 Distances

Les antivirus en ligne

La presse francophone

Outils de traduction en ligne

Les correcteurs d'orthographe

Calculatrice

Réseaux sociaux





 

La traduction automatique par ordinateur

L'idée de faire traduire un texte par une machine fut émise dès la sortie des premiers ordinateurs, en 1949, à l'université de Washington. La recherche fut stoppée en 1966 suite à la parution d'un rapport demandé par le gouvernement américain. Ce rapport établissait que la traduction automatique n'avait aucun avenir que ce soit à court ou à moyen terme.

Relancées au début des années 80, les recherches sur la traduction automatique (TA) utilisent alors le concept d'intelligence artificielle et la puissance de traitement accrue des nouvelles générations d'ordinateurs. Mais avec une fiabilité moyenne estimée à 60%, le succès n'est toujours pas au rendez-vous. Des problèmes insolubles d'ambiguité terminologique, sémantique et grammaticale vont à nouveau reléguer les grands projets de traduction en direct à la case utopie. La recherche est à nouveau mise en veille au profit d'applications moins ambitieuses telles que la TAO (Traduction Assistée par Ordinateur).

Il faudra attendre la fin des années 90 et l'avènement de la société de l'information pour voir apparaitre de véritables débouchés aux logiciels de traduction automatique : traduction à la volée de page web, traduction de dépêches d'actualité ... De son coté, le DARPA qui fut à la fin des années 60, à l'origine du protocole Internet TCP/IP vient de lancer le programme Gale (Global Autonomous Language Exploitation), avec l'ambition de doter dès 2010 le Pentagone, d'un logiciel capable de traduire en simultané et avec moins de 10% d'erreurs, les média télés, radios et forum internet diffusés en n'importe quelle langue, y compris en arabe et en chinois mandarin. Un ambitieux appel d'offre auquel ont répondu IBM, le SRI et BBN Technologie...

Les logiciels de traduction automatique :

En simplifiant, nous dirons qu'il existe deux méthodes pour produire une traduction :
  • La traduction mot-à-mot. Le logiciel utilise une énorme base statistique sur la langue puis génère mécaniquement le texte.

  • La modélisation linguistique. Cette technique fait appel à des facultés d'interprétation grâce à l'utilisation de dictionnaires thématiques et d'algorithmes élaborés.
La modélisation linguistique est la seule technique pouvant garantir le minimum d'erreurs de sémantique. L'interprétation consiste à identifier le sens et le référent de la phrase ou du texte à traduire. Elle joue un rôle de plus en plus important dans le traitement de l'information. Les traducteurs mais aussi les moteurs de recherche comme Google, la correction grammaticale et les applications de reconnaissance de la parole utilisent des modèles informatiques capables d'interpréter le contenu d'un document. L'interprétation peut être vue comme la première étape de la compréhension qui reste pour le moment une faculté humaine hors de portée des machines.

Les logiciels de traduction automatique aident à comprendre le sens d'un texte et permettent rapidement d'en évaluer l'intérêt avant d'en faire une traduction humaine destinée à la publication. Ces outils trouvent des débouchés importants sur le web mais également sur l'Intranet d'entreprises multinationales et plus largement dans tous les secteurs de l'information multilingue.

Nous allons passer en revue quelques un de ces traducteurs et vous indiquer ou vous pourrez trouver des ressources concernant la traduction automatique et les dictionnaires de langues.

Vous pourrez constater que ces outils sont loin d'être parfaits et que la qualité de traduction dépend souvent du style et du contexte. Avant de traduire un document vérifiez la ponctuation et dans la mesure du possible éliminez les polysèmes (mot ayant plusieurs sens).

Des outils de traduction en ligne

Les portails Internet proposent des services de traduction automatique gratuite. Ces solutions sont souvent fournies par le moteur de traduction Systran. Un logiciel efficace avec une analyse linguistique pointue, objet de plusieurs brevets, et des dictionnaires riches en termes spécialisés.
  • Bing Translator est le moteur de traduction Microsoft apparu pour la première fois en 2007 sur le site Microsoft Windows Live Translator. Le service propose une détection automatique de la langue.

  • Les outils de traduction Google sont fournit par le logiciel Systrans.

  • Autre éditeur d'un logiciel de TA bien connu, Reverso produit une traduction de très bon niveau qui propose différentes formulations en cas de doute sur le sens d'une phrase.

  • Le site Babelfish est le service de traduction Yahoo. C'est l'offre de traduction gratuite la plus complète du web avec pas moins de 38 possibilités de traduction inter-langue. Elle s'étend aux traductions pour le Chinois, le Coréen, le Grec, le Japonais, le Néerlandais et le Russe. (moteur Systran)

  • Free Translation est un traducteur qui utilise le moteur de Transcend. Des résultats intéressants, ce qui en fait une très bonne alternative.

  • Im Translator fournit divers services linguistiques en essai libre après inscription.

  • Online Translator est spécialiste de la langue Russe. Permet de traduire texte et site web.

  • Quelques outils linguistiques fournis par la société Translated : T-Labs propose une reconnaissance automatique de la langue, la correction orthographique, une extraction terminologique, etc...

Traduction assistée en ligne :

  • Ultralingua est un dictionnaire traducteur multilingue conçu par des linguistes. Il prend en compte l'anglais, l'espagnol, l'italien et l'allemand. Il sera utile aux étudiants comme aux professionnels. En indiquant l'adresse d'une page web à traduire dans le formulaire "dictionary-enabling", on accède à un outil fort pratique de traduction mot à mot de son contenu.

Quel avenir pour la tradution en direct ?

Google travaillerait depuis plusieurs années à la mise au point d'un traducteur instantané. Une application pour ce projet appelé Babel est de traduire en direct et vocalement les communications téléphoniques. Des applications pour smartphones sont déjà disponibles mais se révèlent peu concluantes.



Autres ressources :

Il existe aussi plusieurs projets OPEN SOURCE à des niveaux d'avancement différents.
Quelques annuaires et répertoires de sites sur la traduction des langages proposant notamment des dictionnaires.
  • Word 2 Word propose une importante liste de dictionnaires et de traducteurs.
  • Freelang : Une impressionnante collection de ressources pour la traduction des langues. Des logiciels, des dictionnaires en ligne et des fontes pour l'affichage des caractères spéciaux.

  • et aussi les rubriques "dictionnaires" et "linguistique" de notre annuaire.
 




traduction


Autres rubriques
 
 Correcteurs d'orthographe

 
 Dictionnaire

 
 Linguistique

 

Proposer un annuaire       Infos légales

Copyrights ©2002-2014 Lesannuaires.com